P. NEAOUTYNE soutien Charles PIDJOT

Publié le par pidjot charles

 
 
LE 10 JUIN 2007, ELISONS NOTRE DEPUTE !
 
Pourquoi élire des députés indépendantistes du FLNKS pour siéger à l’Assemblée Nationale ?
 
D’abord parce que depuis le découpage institué par Charles Pasqua en novembre 1986, la droite a manipulé les circonscriptions électorales du pays pour s’assurer les deux postes de députés de la Nouvelle-Calédonie. Et depuis, le RPCR a porté la position anti-indépendantiste au nom de tout le pays et ce qui est grave, ce que c’est souvent contre les acquis des Accords politiques de Matignon-Oudinot et de Nouméa qu’ils ont pourtant co-signés. Ce parti -pris partisan et malhonnête n’est plus acceptable parce que contraire au statut politique issu des Accords qui garantit le principe de la représentation des deux principaux courants existant de longue date au sein de notre population.
 
Elire deux députés indépendantistes c’est donc combattre une injustice en plaçant des porte-paroles pour non seulement faire entendre la voix du peuple kanak mais aussi la position des citoyens indépendantistes et des progressistes sur l’avenir du pays et sur les enjeux de société. Ils auront surtout à soutenir auprès de la Nation et de l’Etat français le respect et la mise en œuvre impartial de l’Accord de Nouméa.
 
Il est important qu’à l’Assemblée Nationale, l’Accord de Nouméa, inscrit par le Parlement au titre XIII de la Constitution, soit rétabli dans sa portée historique comme le résultat d’une négociation politique :
 
- qui reconnaît la légitimité des citoyens définis par le corps électoral restreint à se prononcer sur les affaires locales et à déterminer l’évolution du pays,
 
- mais qui reconnaît aussi l’existence d’un peuple kanak et très clairement, engage un processus de décolonisation et d’émancipation politique ouvrant la voie vers la pleine souveraineté.
 
Il faut participer à ce scrutin aussi pour éviter que le Rassemblement-UMP ne profite à nouveau du manque de mobilisation de tous ceux et celles qui ne se reconnaissent pas dans le discours négatif de son président Pierre Frogier qui, après avoir déclaré sortir de l’Accord de Nouméa, récidive en annonçant vouloir la rupture avec une lecture « socialiste » et « indépendantiste » de l’Accord de Nouméa.
 
 
Il faut au contraire nous mobiliser pour soutenir les lignes de force de la construction d’un destin commun par les citoyens calédoniens et battre Pierre Frogier et le Rassemblement-UMP local qui, dangereusement, remettent en cause l’Accord de Nouméa et qui, malgré l’avoir signé sans contrainte, ont restreint dans le seul intérêt démagogique d’obtenir que l’électorat expatrié puisse à nouveau élire deux députés Rassemblement-UMP contre les intérêts fondamentaux des citoyens calédoniens qui, d’élection en élection, retirent leur soutien au RPCR local.
 
 
POUR EMPECHER LE RASSEMBLEMENT –UMP ET PIERRE FROGIER DE DEMANTELER L’ACCORD DE NOUMEA,
 
LE 10 JUIN 2007, VOTONS UTILE, VOTONS MASSIVEMENT POUR LES CANDIDATS UNITAIRES DES INDEPENDANTISTES ET DES PROGRESSISTES :
 
- CHARLES PIDJOT ET ALOISIO SAKO
DANS LA 2Eme CIRCONSCRIPTION,
 
- CHARLES WASHETINE ET YVONNE HNADA
DANS LA 1ère CIRCONSCRIPTION.
 
 
 
 
                                                  Paul NEAOUTYINE
                                                  Signataire FLNKS
                                                  De l’Accord de Nouméa

Publié dans SOUTIENS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article