PASCAL NAOUNA SOUTIEN CHARLY PIDJOT

Publié le par pidjot charles

Radio diidjo a annoncé le soutien du président de l'Union calédonienne, Pascal NAOUNA, aux candidats de FLNKS, Charly PIDJOT et Charles WASHETINE.

Journaliste : Après le PALIKA, le LKS, le RDO, et le Parti Socialiste de Nouvelle-Calédonie, c'est au tour du président de l'Union Calédonienne de soutenir les candidats du FLNKS, Charles Pidjot et Charles Washetine.

Pascal Naouna, président de l'UC appelle ses électeurs et ses électrices,
et même la population en général à voter massivement pour les candidats
unitaires.

Journaliste : L'Union Calédonienne défend depuis 50 ans, les habitants les plus démunis de ce territoire. Elle est à l'origine des avancées sociales les plus importantes du pays : comme la couverture sociale, CAFAT, Mutuelle, l'habitat social dans le FSH, le SMIG et bien d'autres.
 
30 ans après le congrès de Bourail, où elle s'est prononcée pour la première fois en faveur de l'indépendance kanak, l'Union Calédonienne continue aujourd'hui, encore à porter haut et fort les couleurs de notre drapeau.

Après une période d'affrontements, l'Union Calédonienne, partie intégrante du FLNKS, a signé les accords de Matignon, et l'accord de Nouméa.

Désormais, je considère, dit Pascal Naouna, que notre avenir est étroitement lié à la réussite de l'accord de Nouméa, et que l'Union Calédonienne ne se départira pas de l'idée que seul l'unité des parties indépendantistes, regroupées au sein du FLNKS, peut le faire appliquer
pleinement et entièrement.
 
Qui serait le mieux placé, qu'un ou deux députés indépendantistes, pour défendre et soutenir cet accord, devant les représentants du peuple français ?
 
Jusqu'à présent, les députés de droite de la Nouvelle-Calédonie, qui sont nos adversaires politiques, ont surtout agi pour développer l'immigration, en faisant passer des mesures de défiscalisation, et l'indexation abusive, afin d'essayer de nous noyer démocratiquement.
 
C'est pourquoi je vous invite, dit le président de l'Union Calédonienne, à élire les députés FLNKS, le 10 juin 2007.
 
Ce sera à continuer avec la grande aventure politique du pays, dans le droit fil du vieux Rock Pidjot, en lutte contre les puissances d'argent, qui sévissaient hier, comme aujourd'hui. Nous leur avons fait obstacle, nous continuerons.
 
Fin de citation.

Publié dans SOUTIENS

Commenter cet article